Félinité  
 
Accueil
 
ATELIER 47- COURS ARTS PLASTIQUES
 
Les ceramiques du Garage
 
Les écrits du Garage
 
Les Peintures du Garage
 
Les photos du Garage
 
Les dessins du Garage
 
Qui sommes nous?
 
Contacts
 
bulletin d'inscription atelier 47
 
STAGES DE L'ATELIER 47
 
formation professionnelle

Félinité

Hypnotisantes, les flammes vacillent et changent de couleur avec vivacité. Je peux rester là pendant des heures, dans ce vieux fauteuil usé, à rêver, les yeux dans le feu. Je me sens tellement calme près de cette cheminée. L'éclat des braises danse avec les ombres du salon, il est tard, tout le monde dort, je reste seule dans la chaleur, à regarder brûler cette fin de journée.

Hmmm.... Ronronnement .

C'est dans ces moments là qu'elle surgit. Féline, libre et rageuse. Ma femme sauvage est un chat. Elle est en moi depuis toujours. Enfin, je crois, je n'ai pas compté. Ce fauve là est rempli d'émotions contradictoires, il ne se sent jamais à la bonne place, il pleure, il feûle, il gémit, il rugit et il ronronne aussi parfois. Hautain, il n'a pas l'intention de se laisser conter sa destinée, il tient à sa liberté de félin. C'est comme ça, un chat, pas égoïste, juste prudent. Ca s'apprivoise, mais ça n'obeit qu'à ses propres lois, celles qui lui semblent juste.

Silence.

Je n'ai jamais bien compris la façon dont on divise les humains en catégories. Rangés, classés, encagés comme dans les zoos. Sur ma cage à moi, il y a écrit "Femme", Le chat l'a barré d'un coup de griffe et j'ai écrit "Humain".

Sscratch.

Précise t on toujours le sexe des animaux? la girafe, c'est une femelle? le crocodile, c'est un mâle? Le félin en moi s'insurge d'être défini par son sexe, il y a tellement de choses plus importantes à préciser. Patte de velours, mon chat sauvage se raconte depuis toujours avec la même soif de vérité, le même sens de la justice. Mais ce n'est pas comme ça que tourne ce monde.

Ffftt... Feûlement.

Ca arrangerait bien les dirigeants du zoo que minet reste tranquillement à la place qu'on lui a choisi . "Allez ! Laisse toi faire mon minou, tu es si beau". Quand on veut flatter le chat, on lui dit qu'il est beau!

Beau!

Rrrr... Rugissement.

Comme si c'était sérieux de paraître! Plus sérieux que d'être vrai ou bon ou intelligent ou... Ca y est, la boule de poils que je suis, est gonflée pour l'attaque. Toute hérissée, la belle minette. Fallait pas lui parler d'un ton condescendant.

Gros dos.

Ha! le mépris des humains qui ne comprennent même pas ce qui fâche, qui ne remettent pas en question les valeurs discutables d'un zoo obsolète. C'est le combat quotidien des chats comme moi, on reste ce que l'on est, même si les autres vous jugent mal, tant pis. Ca fait pleurer, beaucoup, ça fait rire parfois, ça fait toujours peur. Le monde n'est pas mûr pour les félins, la liberté, ça dérange l'ordre établi.

Pfffff... Soupir

A quoi bon? Ecoeurée, je m'étire en bâillant, devant la chaleur du feu. Epuisée par une journée comme les autres, où il a fallu ne rien lâcher et garder ma personnalité de félin indépendant, au delà des certitudes.

Je m'installe bien au chaud près du feu, je ronronne du plaisir de la paix de cette soirée où mes griffes sont rentrées, je m'endors paisiblement, je peux compter sur le chat qui veille en moi.

Mmmmh....murmure ma femme sauvage.

Elisabeth Halloo Joye

© 2016 legarage47